Comprendre et traiter le canal lombaire étroit en acupuncture

Le canal lombaire étroit en acupuncture

Acupuncture et Moxibustion — 2016

Introduction

Médecine occidentale        

– La réduction de calibre du canal lombaire, dont la fréquence augmente dans la seconde moitié de vie, entraîne une compression des racines nerveuses. Ses deux principales conséquences sont la douleur lombaire et la perte d’influx nerveux. Comme la douleur s’aggrave à la marche et se calme au repos, elle est appelée claudication intermittente.

– La forme génétique est rare. Elle est inaccessible à l’acupuncture. Nous étudierons la forme la plus fréquente, arthrosique à 95 %, avec phénomènes dégénératifs, tels que des hernies discales étagées, une augmentation du volume des articulations postérieures et des ligaments intervertébraux, un spondylolysthésis dégénératif. Tous ces facteurs concourent à la diminution du calibre du canal lombaire. Par manque d’expérience, la complication en « syndrome de la queue-de-cheval » est exclue. Le diagnostic est radiologique, fait sur une IRM et un scanner.

Médecine chinoise[1]

– Le canal lombaire étroit est un Syndrome rhumatismal (bizheng), celui des os (gubi), avec Stase de Sang (xueyu) et accumulation d’Humidité (shi)-Glaires (yin)-Froid (han) dans les lombes. Ceci n’exclut pas la présence du Vent (feng) et le Vide de yang toujours présents dans le Syndrome rhumatismal (bizheng).

– L’importance des phénomènes dégénératifs qui rétrécit le canal lombaire, entrave la circulation du qixue 〈Sang-Énergie〉et est une accumulation de Glaires-Froid (hanyin). Ces mécanismes justifient qu’il s’agit d’un Rhumatisme des os (gubi) dont les critères diagnostiques sont : Vide préalable de qi, maladie ancienne et chronique, stagnation d’Humidité-Froid (hanshi), Stase de Sang (xueyu), Accumulation de Glaires (yinji).

– Il faut traiter le Fondement (ben) au Syndrome rhumatismal (bizheng) et la Cime (biao) à la manifestation douloureuse.

Physiopathologie

Physiopathologie générale du Syndrome rhumatismal (bizheng) (Suwen, 43)[2]       

– Le Syndrome rhumatismal (bizheng) est une Obstruction (bi) du Sang (xue) consécutive à une attaque externe par les trois Énergies perverses (xieqi) du Vent (feng), du Froid (han) et de l’Humidité (shi) avec prédominance de l’un ou de deux d’entre elles. Le Froid peut se transformer en Chaleur (re). Le Vent implique le Foie ; le Froid, les Reins ; l’Humidité, la Rate.

– Il fait suite à un Vide (xu) préalable d’Énergie correcte (zhengqi) et se manifeste par une atteinte articulaire dont le symptôme essentiel est la douleur (tong).

– La forme débutante est une Plénitude externe (waishi) caractérisée par une attaque des trois Énergies perverses externes sur les Méridiens (jing). Lors d’une deuxième attaque, qui peut être très rapide, la maladie pénètre à l’Intérieur (li) dans les Viscères (zang) pour devenir une forme Vide. Cependant, l’atteinte externe est toujours présente puisqu’elle manifeste la douleur des Méridiens (jing). Il y a donc concomitance de Plénitude externe (waishi) et de Vide interne (xuli).

– Si les trois formes externes de base sont le Vent, le Froid et l’Humidité ; les trois formes internes sont le Vide de yin (Foie et Reins), le Vide de yang (Reins), le Vide de Sang (Rate). Les formes externes et internes se mélangent, autant que les formes externes et internes entre elles.

– Sur le plan physiologique, l’Énergie défensive (weiqi) circule en dehors des Méridiens (jing) et l’Énergie nutritive (yingqi), en dedans. Sur le plan physiopathologique, quand il y a attaque par les pervers externes (waixie), ceux-ci entrent en profondeur (li). Ils entraînent l’Énergie défensive (weiqi) à l’intérieur des Méridiens (jing), c’est-à-dire du Sang (xue), et la sortie de l’Énergie nutritive (yingqi) à l’extérieur. C’est un contrecourant (ni), cause de l’Obstruction (bi) du Sang (xue).

– Le Froid par Vide de yang est le Fondement (ben) du Syndrome rhumatismal (bizheng). Même en cas de Chaleur, le Froid est présent car il s’ajoute à la transformation ; a fortiori en cas de Vide de Sang et de Vide de yin.

Physiopathologie et causes du canal lombaire étroit[3][4] 

– Le canal lombaire étroit implique la présence de Glaires (yin) et de Stase de Sang (xueyu) qui entravent la circulation du qixue〈Sang-Énergie〉dans les Méridiens (jing) parcourant les lombes, cause de la douleur. Le Vide de qi et de yang de Rate laisse l’Humidité s’installer, celle-ci se transforme en Glaires (yin). Le Froid implique forcément l’inné des Reins qui n’entretiennent pas l’acquis de la Rate. Ceci rejoint l’adage que les Reins sont le « palais des lombes » et qu’il n’y a pas de lombalgie chronique sans Vide des Reins.

– La Stase de Sang (xueyu) a pour mécanisme les Vides de qi et de yang, ainsi que la Stagnation du qi du Foie.

– L’évolution se fait à partir du Froid-Humidité (shihan) qui évolue en Chaleur-Humidité (shire), avec concomitance de la Chaleur et du Froid car il reste le Fondement (ben) du Syndrome rhumatismal (bizheng).

– Les causes sont celles que l’on rencontre habituellement dans l’atteinte des Viscères (zang) : déséquilibres alimentaires, surmenage, soucis, obsessions, rumination pour la Rate ; refoulement des émotions, notamment la colère, parole non exprimée pour le Foie ; surmenage, peur, excès sexuels pour les Reins.

Sémiologie         

Symptômes         

– La douleur comprend la lombalgie ou lombo-sciatalgie avec douleur des fesses et à l’hyperextension du dos, toutes ces douleurs sont à répétition ; la douleur des cuisses et des jambes (mollets surtout) à la marche, au bout de quelques centaines de mètres, obligeant à l’arrêt, se calmant au repos, c’est la claudication intermittente ; la douleur des fesses et du périnée. Ces manifestations peuvent être rapportées autant à la Stase de Sang (xueyu), qu’au Froid (han), à l’Humidité (shi) et aux Glaires (yin). La douleur est aiguë comme dans le Syndrome rhumatismal (bizheng) du Froid, aggravée par ce climat et particulièrement le temps froid et humide.

– Faiblesse et fatigabilité musculaires ; sensations d’engourdissement, de fourmillements et de picotements dans les membres inférieurs. Ces manifestations peuvent être rapportées autant à la Stase de Sang (xueyu), qu’au Froid (han), à l’Humidité (shi) et aux Glaires (yin).

– Les symptômes tels que frigidité, impuissance, troubles de l’éjaculation, mictions impérieuses, diminution des sensations de défécation ou de miction, froid et crainte du froid, extrémités froides, asthénie, orientent sur le Vide de yang des Reins.

– Digestion difficile, ballonnement, selles molles, inappétence et asthénie sont attribués au Vide de qi de Rate sous-jacent à l’Humidité-Froid (hanshi).

– Abattement, tristesse, dépression, soupirs, oppression thoracique et irritabilité dépendent de la Stagnation du qi du Foie.

– Les troubles sphinctériens et l’anesthésie des membres et du périnée signent la forme évoluée du « syndrome de la queue-de-cheval » qui n’est pas traitée ici.

Pouls et langue

– Le pouls est xian (tendu) par Stase de Sang (xueyu) ; ru (mou) et/ou hua (glissant) surtout aux Barrières (guan), par Humidité et Glaires ; xi (fin) et chen (profond) surtout aux Pieds (chi), par Vide de yang des Reins.

– La langue est pâle par Vides de qi et de yang ; grosse et humide à cause de l’Humidité ; avec un enduit blanc et gras du aux Glaires-Froid ; si l’enduit est blanc à la Racine, il y a Vide de yang des Reins ; mauve ou avec des taches mauves par Stase de Sang (xueyu). D’autres particularités sont possibles.

Évolution[1]

– Au bout d’un certain temps, la maladie évolue en Chaleur. Elle devient un Rhumatisme de la Chaleur (rebi) où coexistent la Chaleur et le Froid qui reste le Fondement (ben), même si la Chaleur domine le tableau clinique.

– Aux symptômes de Froid se surajoutent ceux de Chaleur : douleur aiguë, bouche sèche avec soif, crainte de la chaleur et non du froid, transpiration, urine foncée, constipation. Le pouls est shuo (rapide) et hua (glissant) ; la langue est rouge avec un enduit jaune. En réalité, les symptômes et signes de Chaleur et de Froid se mélangent et il faut savoir faire la part des choses. Parfois la Chaleur et la Plénitude se manifestent au pouls droit, le Froid et le Vide au pouls gauche.

– Le Rhumatisme de la Chaleur (rebi) évolue selon l’atteinte des quatre couches : défensive (wei), énergétique (qi), nutritive (ying), sanguine (xue). Si le Rhumatisme de la Chaleur (rebi) lui-même montre l’atteinte des couches défensive (wei) et énergétique (qi), le passage dans la couche nutritive (ying) se manifeste par des troubles psychiques authentifiant l’atteinte de l’Esprit (shen) : insomnie, angoisse, anxiété, dépression. La couche sanguine (xue) n’a jamais été rencontrée.

– La présence d’une Humidité-Chaleur (shire) dans le Réchauffeur inférieur (xiajiao) associée à un Froid, doit faire discuter la présence d’un Feu yin et/ou yang. Dans ce cas, l’Humidité-Chaleur (shire) prend la place du Feu véritable de la Porte du destin (mingmen) et déséquilibre le rapport du Froid et de la Chaleur dans le corps. Cette particularité nécessite la tonification du Poumon pour lui permettre d’abaisser l’Eau véritable afin que le Métal nourrisse l’Eau. La Plénitude de l’Eau des Reins permet un meilleur contrôle du Feu ministre (xianghuo) contenant Porte du destin (mingmen) dans le Réchauffeur inférieur (xiajiao). Puisque le Feu excessif est l’ennemi de l’Énergie correcte (zhengqi), redonner à la Porte du destin (mingmen) sa place physiologique restaure l’Énergie correcte (zhengqi), ce qui améliore tous les autres déséquilibres.

Traitement            

Priorités et règles thérapeutiques     

– Survenant surtout chez des sujets âgés parfois polypathologiques, le traitement du canal lombaire étroit peut demander à s’intégrer dans cette polypathologie, surtout si elle a commencé avant. En effet, quand une maladie est aggravée par les déséquilibres du qixue〈Sang-Énergie〉, il faut traiter la maladie apparue en premier (Lingshu, 25). Nous avons rencontré cette situation chez des personnes ayant souffert, avant l’apparition du canal lombaire étroit, de diabète, d’obstruction des coronaires ayant nécessité des stents, d’hernie hiatale, d’hernies discales. Ici, le résultat est plus difficile à obtenir, à stabiliser et à pérenniser.

– Quand l’affection survient chez des sujets déjà opérés et parfois à deux reprises, avec douleur résiduelle, le terrain du Syndrome rhumatismal (bizheng) demande à être régularisé comme si l’obstruction persistait.

– On traite le Syndrome rhumatismal (bizheng) au Fondement (ben) et à la Cime (biao).

– Il faut mobiliser le Sang et éliminer le Vent ; chasser l’Humidité et transformer les Glaires ; réchauffer le Froid et nourrir l’Essence (jing) ; clarifier (qing) la Chaleur et rafraîchir (liang) la Chaleur du Sang (xuere) ; calmer la douleur.

– Le traitement doit être régulier et prolongé, commencer au moins avec deux fois par semaine avec espacement progressif. Les fonctions des points sont censées êtres connues.

Syndrome rhumatismal (bizheng) de l’Humidité-Froid (hanshi)           

Associations de points

– La manipulation est une dispersion du premier groupe de points et de fenglong 40E, une harmonisation avec réchauffement de tous les autres points. Le réchauffement peut se faire avec de la poudre d’armoise ou des tranches de moxas d’à peu près 1 cm de longueur sur aiguille. Nous avons l’habitude de commencer le réchauffement en chauffant directement les points avec un briquet, 5 à 10 fois. Nous passons à l’armoise ensuite, si cela ne suffit pas.

Geshu 17V, ganshu 18V, xuehai 10Rte, sanyinjiao 6Rte : chassent le Vent et mobilisent la Stase de Sang (xueyu). Son importance due au rétrécissement impose tous ces points. Si besoin est, sanyinjiao 6Rte nourrit le yin des Reins.

Pishu 20V, zusanli 36E : renforcent le qi et le yang de la Rate afin de l’aider à chasser l’Humidité et transformer les Glaires (yin).

Shenshu 23V, mingmen 4DM, yaoyangguan 3DM : tonifient le yang inné des Reins, ce qui soutient l’acquis de la Rate et renforcent les lombes.

Dachangshu 25V, yaoyangguan 3DM : traitent spécifiquement la partie basse des lombes en éliminant l’Humidité-Froid (hanshi) et les Glaires (yin), et en renforçant le yang des Reins. En effet, puisque le yangming est riche en qixue〈Sang-Énergie〉, le point Transport dorsal (beishu) du Gros Intestin est indiqué pour renforcer et réchauffer les lombes.

Ciliao 32V, baohuang 53V, zhibian 54V : traitent la zone sacrée et la fesse, ce qui aide à chasser l’Humidité-Froid (hanshi) et les Glaires (yin) de la zone lombaire basse.

Fenglong 40E (luo de l’Estomac qui le met en communication avec son méridien couplé, la Rate, ce qui les harmonise) : transforme les Glaires (yin).

Variations         

– La manipulation est une harmonisation avec réchauffement de tous les points, sauf changqiang 1DM qui est chauffé au rouge, planté et retiré immédiatement.

Xinshu 15V : en tant que Transport dorsal (beishu) du cœur qui propulse le Sang, le mobilise afin de favoriser le mouvement du qixue 〈Sang-Énergie-〉jusqu’aux lombes, en cas de résistance au traitement.[5]

Chengfu 36V : douleur du pli fessier

Huantiao 30VB, yanglingquan 34VB : irradiation de la douleur en sciatique.

Yanglingquan 34VB, xuanzhong 39VB : douleur descendante jusqu’aux chevilles. Cependant, en tant que point Mer des Moelles (suihai) et qui renforce l’Essence (jing), xuanzhong 39VB peut être harmonisé et réchauffé dans le traitement de Fond (ben).

Changqiang 1DM : point luo du Méridien gouverneur (dumai) impliqué en tant que lieu de manifestation de la maladie, le réchauffe entièrement.

Syndrome rhumatismal (Bizheng) de l’Humidité-Chaleur (shire)

Quand mélangent Chaleur et Froid, il faut appliquer la règle de « séparation des zones » : tonifier et réchauffer au tronc, disperser et clarifier aux membres. 

– La manipulation est une harmonisation avec réchauffement du premier groupe de points, une dispersion des cinq groupes suivants, une tonification du septième groupe et de taixi 3R.

Shenshu 23V, mingmen 4DM, yaoyangguan 3DM, dachangshu 25V, yaoyangguan 3DM, ciliao 32V, baohuang 53V, zhibian 54V : tous ces points vus réchauffent les Reins et le Méridien gouverneur (dumai) et traitent les zones lombaire, sacrée et la fesse.

Fengchi 20VB, ganshu 18V : chassent le Vent.

Hegu 4GI, quchi 11GI, dazhui 14DM : clarifient la Chaleur.

Geshu 17V, xuehai 10Rte : mobilisent la Stase de Sang (xueyu) et rafraîchissent sa Chaleur (xuere).

Yinlingquan 9Rte, sanyinjiao 6Rte, fenglong 40E : éliminent l’Humidité-Chaleur (shire) et transforment les Glaires (yin).

Shenmen 7C, neiguan 6MC et si cela ne suffit pas, rajouter : xinshu 15V, juque 14RM 〈puncture Transport dorsal (beishu)-Collecteur (mu)〉: en cas d’atteinte de la couche nutritive (ying), pour clarifier la Chaleur du Cœur afin de calmer l’Esprit (shen).

Feishu 13V, zhongfu 1P, danzhong 17RM, taiyuan 9P : choisir un ou deux points pour tonifier le Poumon afin de renforcer l’Eau fille du Métal et équilibrer le Feu de La Porte du destin (mingmen) dans le Réchauffeur inférieur (xiajiao).

Taixi 3R : nourrit l’Essence (jing) et le yin des Reins.

Observations cliniques

Première observation : canal lombaire étroit simple

Description

Nous avons suivi une femme de 78 ans pour une cruralgie, quelques mois, avec des séances espacées. Après 4 mois d’interruption, elle présente une lombalgie irradiant aux fesses et une douleur de la face antéro-supérieure de la cuisse droite. Une IRM va confirmer un canal lombaire étroit au niveau L4-L5 avec spondylolisthésis dégénéré au même niveau et lombarthrose étagée. Une intervention chirurgicale est préconisée. Les autres symptômes sont : douleur à la station debout obligeant au repos ; douleur en position assise prolongée ; difficulté à la mobilisation du corps lors de la marche rapide ou en montée, obligeant au ralentissement ; sensation de fourmillements et de picotement des jambes la nuit ; crainte du froid, particulièrement le temps humide et froid ; sensation dépressive. Efficace pendant quelques jours, une infiltration a provoqué un œdème des membres inférieurs. Le pouls est chen (profond), hua (glissant) à la Barrière (guan) droite ; ru (mou) à la Barrière (guan) gauche ; xian (tendu), xi (fin) aux deux Pieds. La langue est pâle, gonflée, humide, avec un enduit blanc sur la racine et des taches mauves postérieures.

Diagnostic

Il s’agit d’une accumulation d’Humidité-Glaires-Froid : crainte du froid et de l’humidité ; pouls chen (profond) et hua (glissant) à la Barrière (guan) droite, et ru (mou) à la Barrière (guan) gauche ; langue pâle par Vide de qi sous-jacent de Rate, gonflée et humide ; d’une Stagnation de qi avec Stase de Sang (qizhixueyu) : sensation dépressive, pouls xian (tendu), taches mauves postérieures ; d’un Vide de yang des Reins : pouls chen (profond) et xi (fin) aux Pieds (chi) ; langue pâle, enduit blanc sur la racine.

Traitement et évolution

– La manipulation est une dispersion du premier groupe de points et de fenglong 40E ; une harmonisation avec réchauffement des deuxièmes, troisièmes et quatrièmes groupes de points.

Geshu 17V, ganshu 18V, xuehai 10Rte et sanyinjiao 6Rte : chassent le Vent et mobilisent la Stagnation de qi et la Stase de Sang (qizhixueyu).

Pishu 20V, zusanli 36E : renforcent le yang acquis de la Rate afin de l’aider à chasser l’Humidité-Froid (hanshi) et transformer les Glaires (yin).

Shenshu 23V, mingmen 4DM, yaoyangguan 3DM : tonifient le yang inné des Reins, ce qui soutient l’acquis de la Rate et renforce les lombes.

Ciliao 32V, baohuang 53V, zhibian 54V : traitent la zone sacrée et la fesse, ce qui aide à chasser l’Humidité-Glaires-Froid de la zone lombaire basse.

Fenglong 40E : transforme les Glaires (yin).

La formule décrite est appliquée cinq fois à trois ou quatre jours d’intervalle, avec une efficacité sur tous les symptômes : la patiente peut s’asseoir et marcher sans difficulté, les symptômes nocturnes disparaissent, les douleurs s’estompent et l’œdème des jambes régresse sans disparaître totalement. La patiente part ensuite en cure pendant trois semaines, à la suite de quoi elle va encore mieux. Après la cure, le médecin conseille d’arrêter tout traitement pendant quelques temps. Quoi qu’il en soit, la patiente n’a pas rechuté un an plus tard et n’est pas opérée.

Deuxième observation : canal lombaire étroit survenant sur un terrain de hernies discales et de dépression

Description

Un homme de 40 ans se présente pour une lombalgie sur un canal lombaire étroit avec deux hernies discales L4-L5 et L5-S1. La douleur est aggravée par le piétinement et la station assise ; il peut marcher un certain temps, mais des efforts plus soutenus sont rapidement douloureux. Il est abattu, dépressif et insomniaque et estime que le facteur moral est plus important dans l’apparition de ses douleurs, que le facteur climatique du temps humide et froid qu’il ne craint pas particulièrement. Mais le patient a été infiltré deux mois auparavant, ce qui rend son ressenti non significatif. Le pouls droit est xian (tendu) et chen (profond), hua (glissant) à la Barrière (guan) et xi (fin) au Pied (chi). Le pouls gauche est xian (tendu), chen (profond), xi (fin). La langue est grosse, pâle, avec un enduit blanc et gras, des points rouges sur la pointe et les bords, et des taches mauves postérieures.

Diagnostic             

Bien que le facteur moral soit important nous n’avons pas retrouvé de raison attestant d’une transformation en Chaleur, du Froid. Le pouls chen (profond) et xi (fin) oriente sur le Froid prédominant, hua (glissant) sur les Glaires, xian (tendu) sur Stagnation de qi avec Stase de Sang (qizhixueyu). La langue grosse, pâle, avec un enduit blanc et gras va avec ce Froid-Humidité-Glaires. Quant aux points rouges sur la pointe pour le Cœur et les bords pour le Foie, nous les avons attribués à une Chaleur-Vide due au Vide de yin des Reins associé au Vide de yang. Il y a donc élévation du yang du Foie et Cœur et Reins n’ont pas d’échange.

Les trois premiers traitements et leur évolution

– Ne sachant qui des hernies discales ou du canal lombaire étroit ont commencés, nous décidons de traiter d’abord les hernies en les considérant comme une Stagnation de qi avec Stase de Sang (qizhixueyu). Après trois séances et bien que le patient aille mieux, ce qui nous a fait croire au bon choix, il persiste une douleur à la station de bout. L’état dépressif est encore fortement présent.

– Nous entreprenons maintenant l’état dépressif comme une Stagnation de qi (qizhi) avec Accumulation de Mucosités (tanji), en l’adaptant au Froid et à la douleur lombaire. Pour se faire, nous dispersons localement dachangshu 25V et puncturons les huatuojiaji d’une manière transfixiante, sous la peau, de L3 à S1. Après six séances une fois par semaine, l’état moral et lombaire va progressivement s’améliorer.

– Une rupture partielle des tendons de l’épaule droite, va survenir. Elle sera traitée quatre fois à une semaine d’intervalle, par des aiguilles chauffées à l’armoise, avec succès. Mais la lombalgie refait surface d’une manière importante, tandis que le moral reste bien amélioré sauf l’insomnie. Nous prescrivons ½ cp par jour de zolpamide, ce qui permettra au patient de dormir.

Quatrième traitement direct du canal lombaire étroit et évolution

– La manipulation est une dispersion du premier groupe de points et de fenglong 40E ; une harmonisation avec réchauffement des deuxièmes, troisièmes et quatrièmes groupes ; une tonification de taixi 3R.

Geshu 17V, ganshu 18V, xuehai 10Rte : chassent le Vent, mobilisent la Stagnation de qi et la Stase de Sang (qizhixueyu).

Pishu 20V, zusanli 36E : tonifient le yang acquis de la Rate pour l’aider à chasser l’Humidité et transformer les Mucosités (tan)

Shenshu 23V, mingmen 4DM, yaoyangguan 3DM : tonifient le yang inné des Reins ce qui soutient l’acquis de la Rate et renforce les lombes.

Yanglingquan 34VB, xuanzhong 39VB : les deux points Mers (hai) des Tendons (jin) et de la Moelle (sui), renforcent les tendons, les muscles, la moelle et les Reins, ce qui aide au traitement du canal lombaire étroit.

Fenglong 40E : transforme les Glaires (yin).

Taixi 3R : tonifient le yin des Reins et l’Essence (jing).

Il faudra sept séances à deux semaines d’intervalle pour stabiliser le patient. Six mois plus tard, il n’a pas récidivé ; il consulte pour insomnie.

Troisième observation : canal lombaire étroit survenant sur un terrain diabétique

Description

Une femme de 69 ans, en surpoids, est diabétique de type II depuis des décennies avec supplémentation en insuline depuis un an. Son hémoglobine glycosylée varie entre 7,2 et 7,5. Elle a eu une cholecyctéctomie il y a un mois pour calculs vésiculaires et a été opérée d’une autogreffe lombaire pour un canal lombaire étroit, 14 ans auparavant. On note encore une hernie du duodénum et une hypercholestérolémie. Elle présente actuellement une douleur des deux pouces pour arthrose et une lombalgie invalidante avec raideur lombaire gênant la verticalisation du dos. Ces douleurs sont accompagnées d’un état dépressif. Nous n’avons pas plus détaillé l’interrogatoire. Le pouls est xian (tendu) et hua (glissant) aux Barrières (guan) ; xi (fin), chen (profond) et ru (faible) aux deux Pieds (chi). La langue est grosse, humide, pâle, avec un faux enduit humide et des taches mauves postérieures.

Diagnostic

– Nous supposons que le canal lombaire étroit est survenu sur un terrain arthrosique, comme actuellement la rhizarthrose des deux pouces. Cet état correspond à un Syndrome rhumatismal (bizheng) dont le Fondement (ben) est le Froid, d’ailleurs, la patiente craint beaucoup ce climat.

– Le diabète (xiaoke) est une maladie de Chaleur, ce qui va avec le pouls hua (glissant) aux Barrières (guan) ; pouls qui traduit encore les Mucosités (tan) (ici, invisibles) retrouvées dans le diabète de type II et le surpoids. Le Froid par Vide de yang des Reins est clairement montré par le pouls xi (fin), chen (profond) et ru (faible) aux deux Pieds (chi). Le pouls xian (tendu) authentifie la Stase de Sang (xueyu), le Vent intégré dans le Syndrome rhumastismal (bizheng) et l’état dépressif correspondant à la Stagnation du qi du Foie avec Accumulation de Glaires (yinji).

– La langue pâle signifie aussi bien le Vide de yang des Reins que le Vide de qi de Rate sous-jacent ; grosse, humide, avec un faux enduit humide est signe d’Humidité ; les taches mauves postérieures signifient la Stase de Sang (xueyu).

– Au total, nous aurions pu aller sur un Syndrome rhumatismal (bizheng) du Froid transformé en Chaleur, mais nous avons préféré intégrer le traitement de cette lombalgie dans celui du diabète, en nous servant de la formule donnée dans Acupuncture Traditionnelle Chinoise n°27[6] Cette façon de faire n’est pas éloignée du Syndrome rhumatismal (bizheng), mais une autre manière de le concevoir.

Traitement et évolution

Il faut considérer ici le traitement du diabète en tant que maladie de Chaleur. Le type II intègre en plus les Mucosités. Les points lombaires qui vont agir sur la lombalgie sont axés sur le renforcement du yang des Reins et du Méridien gouverneur (dumai).

– La manipulation est une dispersion de hegu 4GI et fenglong 40E ; une harmonisation de geshu 17V, ganshu 18V et du deuxième groupe de points ; une tonification avec réchauffement du troisième groupe de points ; une tonification du quatrième groupe ; une aiguille chauffée au rouge, plantée et retirée sur changquiang 1DM.

Hegu 4GI, geshu 17V, ganshu 18V : mobilisent la Stase de Sang (xueyu) et chassent le Vent.

Yishu[7], ganshu 18V, pishu 20V : traitent directement le Foie, le pancréas et la Rate pour le diabète.

Shenshu 23V, mingmen 4DM, yaoyangguan 3DM, changqiang 1DM : renforcent l’Essence (jing) yang des Reins, ce qui soutient l’acquis de la Rate, et le Méridien gouverneur (dumai). En tant que luo du Méridien gouverneur (dumai), changqiang 1DM a une action générale sur toute la colonne vertébrale.

Sanyinjiao 6Rte, taixi 3R : nourrissent le yin des Reins et soutiennent le qi de la Rate.

Fenglong 40E : transforme les Mucosités (tan) et les Glaires (yin).

La patiente a bénéficié de 15 séances sur trois mois, en trois périodes espacées de deux interruptions de deux semaines. Elle n’est pas guérie définitivement, mais elle oscille entre ne plus avoir mal et une douleur considérablement diminuée, permettant de reprendre des activités quotidiennes et de remarcher, tandis que le moral s’améliore. La rhizarthrose droite n’est plus douloureuse, la douleur gauche est diminuée. Parallèlement, au dernier bilan, l’hémoglobine glycosylée est à 6,5. La patiente affecte ce résultat à l’acupuncture car elle n’a pas changé ses médicaments ni son alimentation. Nous ne savons pas si ce résultat peut être attribué à notre traitement, même si l’étude publiée dans l’ATC N° 27, le démontre. Pour l’instant, suite à un voyage, le suivi est interrompu. Deux mois et demi plus tard, la patiente revient en état dépressif lié à des problèmes familiaux, avec une récidive de la lombalgie et de la raideur lombaire empêchant la verticalisation du dos. Cette fois-ci, nous traitons la dépression directement comme une Stagnation de qi (zhiqi) avec Accumulation de Mucosités (tanji), en ajoutant des points locaux lombaires bas, avec succès. La patiente est encore suivie d’une manière plus espacée.

Quatrième observation : canal lombaire étroit opéré deux fois, survenant sur un terrain d’hernies discales

Description

Depuis onze ans, nous suivons par périodes un homme de 66 ans pour divers problèmes rhumatologiques. Une hernie cervicale C6-C7 a été opérée 15 ans auparavant, une hernie lombaire L4-L5, 4 ans auparavant, un canal lombaire étroit aussi, mais nous n’avons pas la date de l’intervention. Il se présente pour une douleur lombaire basse irradiant sur la fesse droite et dans tout le membre inférieur jusqu’au pied. D’autres hernies cervicales et lombaires se soient produites sans que nous ayons plus de précision. Le patient a été traité pour un Syndrome rhumatismal (bizheng) lombaire dû à l’Humidité-Glaires-Froid prédominant. Cependant, à cause de l’éloignement du cabinet, un suivit correct n’a pas pu être fait et une longue période d’interruption s’en ai suivie. Entre temps, un diabète gras a été découvert, ainsi qu’une récidive du canal lombaire étroit nécessitant une seconde intervention. Mais cette fois-ci, le résultat n’est pas évident sur les douleurs. Au niveau cervical, une douleur persiste, erratique, avec irradiations sur les omoplates et les membres supérieurs. Au niveau lombaire, la lombalgie basse s’accompagne d’irradiations dans les deux membres inférieurs avec sensation d’engourdissement, paresthésies et faiblesse des membres. Bien qu’il souffre du temps froid et humide, temps qui aggrave ses douleurs, des symptômes de Chaleur sont manifestes : agitation mentale, insomnie, diabète gras ; abcès localisé près de l’extrémité postérieure du pli de flexion de l’épaule gauche, rouge, chaud, gonflé, douloureux avec écoulement jaune citrin. Le pouls droit est xian (tendu), hua (glissant) et chi (plein), plus chen (profond) au Pied (chi) ; le pouls gauche est xian (tendu), ru (mou), chen (profond) et xi (fin) au Pied (chi). La langue est grosse, avec un enduit blanc et gras, et des taches mauves postérieures.

Diagnostic

Devant une telle expression symptomatique et syndromique, nous avons essayé de raisonner pour différencier ce qui revient à chaque Syndrome (zheng).

– Pour la douleur basse, la part liée à l’Humidité-Glaires-Froid est directement responsable du canal lombaire étroit. Le pouls xian (tendu) et les taches mauves sur la langue attestent la Stase de Sang (xueyu) et le Vent. Le pouls hua (glissant) à droite et l’enduit blanc-gras, ces signes orientent sur les Glaires-Froid (hanyin). Le pouls ru (mou) à gauche et la langue grosse sont dus à l’Humidité. Le pouls chen (profond) deux deux côtés et xi (fin) à gauche, oriente sur le Vide de yang des Reins. Cependant, les symptômes de Chaleur cités et le pouls hua (glissant) et chi (plein) à droite, montrent tous une transformation du Froid en Chaleur.

– Nous avons estimé que les hernies discales étaient directement responsables de la douleur haute. Comme elles sont erratiques, la part du Vent est importante.

Traitement et évolution

En fonction des hypothèses faites, voici comment nous avons organisé le traitement.

– La manipulation est une dispersion des six premiers groupes de points, une tonification avec réchauffement du septième groupe, une tonification de taixi 3R.

Fengchi 20VB, ganshu 18V : chassent le Vent.

Geshu 17V, xuehai 10Rte : mobilisent la Stase de Sang (xueyu) et rafraîchissent sa Chaleur.

Dazhui 14DM, hegu 4GI, quchi 11GI : clarifient la Chaleur.

Fengfu 16DM, fengchi 20VB, dazhui 14DM, dazhu 11V, fengmen 12V, houxi 3IG : traitent localement et à distance les hernies discales cervicales en mobilisant le qixue 〈Sang-Énergie-〉et en chassant le Vent.

Jianyu 15GI, jianliao 14TR, quchi 11GI, waiguan 5TR : traitent les membres supérieurs.

Yinlingquan 9Rte, sanyinjiao 6Rte, fenglong 40E : éliminent l’Humidité-Chaleur (shire) et transforment les Glaires (yin).

Shenshu 23V, mingmen 4DM, yaoyangguan 3DM : renforcent le yang des Reins et les lombes.

Taixi 3R : nourrit le yin et l’Essence (jing) des Reins.

Bien que le patient ne consulte que toutes les deux ou trois semaines, le traitement soulage toutes les manifestations sur une longue période estimée à un peu moins de deux semaines, parfois un peu plus. De toutes manières, aucune guérison définitive n’est possible.

Conclusion

Survenant sur un terrain vierge de toutes autre pathologie, le canal lombaire étroit est plus facile à traiter et à stabiliser que dans le cas contraire, hélas ! plus fréquent.

Références

[1] Hawawini R. Cours sur le Syndrome rhumatismal (bizheng). Paris: Université Paris Nord 13; 2010 et suiv.

[2] Duron A (traducteur). Suwen. Paris: Éditions Guy Trédaniel, 3 vol.; 1991-1998.

[3] Hawawini R. Formules de points d’acupuncture expérimentées. Quimperlé: Institut Yin-Yang; 2014.

[4] Xiao YJ, Rhumatologie et acupuncture, Lin Shi Shan (traducteur). Forbach: Institut Yin-Yang; 2007.

[5] Breton Frédéric (Genève).

[6] MA Yuan Qing. 11 cas de diabète de type II traités par la poncture de trois points shu dorsaux. Lin Shi Shan traduction et commentaires). Acupuncture Traditionnelle Chinoise n° 27. Forbach: Institut Yin-Yang; 2011, p.123-124.

[7] Deux PEM situés à 1,5 cun de part et d’autre du Méridien gouverneur (dumai), entre D7 et D8, considérés comme spécifiques du pancréas.