Comprendre et traiter l’obstruction thoracique

ASPECTS DIAGNOSTICS ET RÈGLES THÉRAPEUTIQUES DE L’OBSTRUCTION THORACIQUE (XIONGBI)

FAFORMEC 2011

1. GÉNÉRALITÉS ET SYMPTÔMES PRINCIPAUX

En Médecine chinoise (zhongyi), le xiongbi (poitrine, thorax = xiong ; blocage, obstruction = bi) :

  • appartient aux maladies internes (neike),
  • comprend de multiples maladies aussi bien cardiaques, que pulmonaires et digestives.

Le maître symptôme est la douleur du thorax (xiongtong) par Stase de Sang.

  • Le mécanisme physiopathologique comprend deux Plénitudes et deux Vides.

                                    Les deux Plénitudes sont :

  1. la Stase de Sang (yuxue),
  2. l’accumulation par les Mucosités-Glaires (tanyin).

                                    Les deux Vides sont :

  1. le Vide de qi,
  2. le Vide de yang.

                        Très souvent, le Vide de yin est présent.

  • Ces multiples déséquilibres impliquent les 5 Viscères (zang) :

– thoraciques, Cœur et  Poumon ;

– et digestifs, Foie, Rate et Reins ;

– c’est dire si les cinq zang sont impliqués dans une pathologie aussi complexe.

  • Diagnostic et symptômes.

Le diagnostic se fait sur :

  1. l’interrogatoire des symptômes,
  2. la palpation des pouls,
  3. l’inspection de la langue,
  4. l’inspection du teint.

Les cinq symptômes les plus importants, sont :

  1. douleur cardiaque dite vraie (zhenxintong),
  2. oppression thoracique,
  3. dyspnée,
  4. toux,
  5. expectorations.

2. LES DIFFÉRENTS XIONGBI

  • Les affections entrant dans le cadre du xiongbi se répartissent dans les trois zones du thorax : cœur, poumon et médiastin.

– Le cœur est situé devant.

– Le poumon comprend deux lobes situés de chaque côté.

– Le médiastin est le couloir qui relie le pharynx au diaphragme. Il est limité ; devant, par le cœur ; derrière, par la face antérieure de la colonne vertébrale ; de chaque côté, par les lobes pulmonaires. Dans le médiastin, passe l’œsophage et un ensemble des vaisseaux, nerfs et ganglions.

  • À chaque zone anatomique du thorax appartient un xiongbi.

Le xiongbi versant Cœur correspond aux maladies cardiaques :

  • angine de poitrine,
  • infarctus du myocarde.

Le xiongbi versant Poumon correspond aux maladies du Poumon et de la plèvre :

  • cancer du poumon,
  • embolie pulmonaire,
  • abcès du Poumon,
  • pneumonie,
  • pneumothorax,
  • pleurésie,
  • dilatation des bronches.

Le xiongbi versant médiastin correspond aux maladies digestives :

  • cancer de l’œsophage,
  • hernie hiatale.

Les trois formes cardiaques :

  1. Stase de Sang au Cœur,
  2. Obstruction du yang de la poitrine,
  3. Échappement du yang du Cœur.

3. CAUSES ET MÉCANISMES

Les quatre causes reconnues sont :

– le pervers externe du Froid,

– les troubles émotionnels,

– les déséquilibres alimentaires,

– le grand âge.

ZANG FROID EXTERNE ÉMOTIONS ALIMENTATION GRAND ÂGE
RATE : Vide de qiet de yang avec production d’Humidité et de Mucosités.   Soucis, réflexion, rumination. Repas irréguliers ; excès d’aliments gras, sucrés et de nature Froide Affaiblit le yang.
REINS : Vide de yin et de yang.   Peur.   Affaiblit le yang.
FOIE : Stagnation de qi et Stase de Sang, élévation du yang.   Refoulement des émotions (colère) et parole non exprimée.    
POUMON : Vide de qi et de yin, Mucosités-Glaires. Blesse le Poumon. Tristesse, chagrin et mélancolie.    
CŒUR : Vide de yin, de yang, de qi et de Sang, Stase de Sang, Mucosités.   Tous excès émotionnels, agitation mentale.   Affaiblit le yang.

4. IMPLICATION DES ORGANES ABDOMINAUX

Il s’agit de la Rate, du Foie et des Reins.

  • Puisqu’il y a accumulation par les Mucosités-Glaires, la Rate est impliquée en Vide de qi et de yang.
  • Puisqu’il y a Stase de Sang, le Foie est impliqué originellement par la Stagnation de qi qui se transforme en Stase de Sang ; le qi étant le commandant du Sang.
  • Cependant ces Stases sont sous-tendues par les Vides de qi et de yang qui tous deux ralentissent la circulation du Sang. Ces Vides impliquent la Rate et les Reins, respectivement pour l’acquis du Ciel postérieur et pour l’inné du Ciel antérieur.
  • L’élévation du yang du Foie étant fréquente, l’insomnie par Cœur et Reins n’ont pas d’échanges aussi, on peut en conclure que le Vide de yin des Reins est impliqué.

Tous ces facteurs veulent dire que la participation évidente du thorax ne suffit pas à régler la question du traitement, il faut s’intéresser aussi aux zang abdominaux dont les déséquilibres retentissent directement sur les Plénitudes du thorax.

5. SÉMIOLOGIE

5.1 STASE DE SANG AU CŒUR

  • Symptômes : douleur aiguë du cœur, fixe, persistante et constrictive de la poitrine, pas d’aggravation au froid, angoisse, nervosité, souffle court et palpitations, transpiration spontanée.
  • Pouls : chen (profond) d’interne et se (rugueux) de Stase de Sang, jiedai (lent à intervalle irréguliers ou réguliers) spécifique du Cœur.
  • Langue : mauve ou avec des taches mauves.

5.2 OBSTRUCTION DU YANG DE LA POITRINE

  • Symptômes : douleur au cœur irradiant au dos ou inversement, aggravation au froid, frilosité et membres froids, lombalgies, oppression de la poitrine, souffle court et palpitations aggravés à l’effort, transpiration spontanée.

En cas de gravité : sensation d’étouffement avec cyanose des extrémités (jusqu’au coude et au genou).

  • Pouls : chen (profond) d’interne et xi (fin) de Vide, chen (profond) et ruo (faible) de Vide, jiedai (lent à intervalles irréguliers ou réguliers) spécifique du Cœur.
  • Langue : mauve ou pâle avec enduit blanc de Vide de yang.
  • Teint : pâle, lèvres et ongles pâles ou violets.

5.3 ÉCHAPPEMENT DU YANG DU CŒUR

  • Symptômes : douleur au cœur ; frilosité et extrémités glacées ; torpeur voire coma ; respiration faible ; transpiration, froide, spontanée et profuse.
  • Pouls : da (grand) et san (dispersé) de Vide interne, wei (menu) et yujue (qui tend à disparaître) de Vide interne, jiedai (lent à intervalles irréguliers ou réguliers) spécifique du Cœur.
  • Langue : pâle avec enduit blanc de Vide de yang.
  • Teint : pâle de Vide de yang.

6. SYNDROMES ABDOMINAUX

              Rate

  • Vide de qi et de yang de Rate.
  • Stagnation d’Humidité et accumulation de Mucosités.

              Foie

  • Stagnation du qi du Foie.
  • Stase de Sang.
  • Élévation du yang du Foie.

              Reins

  • Vide de yang des Reins.
  • Vide de yin des Reins.

              Cœur

  • Cœur et Reins n’ont pas d’échanges.
  • Vide de Sang du Cœur et de qi de Rate.

7. RÈGLES THÉRAPEUTIQUES

7.1 PREMIÈRE RÈGLE

Dans tout xiongbi, on doit toujours traiter le Cœur.

Le Cœur est ce qui caractérise le xiongbi. On ne peut se passer du traitement du Cœur afin de mobiliser la Stase de Sang et l’accumulation de Mucosités du thorax. Traiter le Cœur signifie agir sur le Cœur et le Maître du Cœur.

7.2 DEUXIÈME RÈGLE

Un xiongbi se traite au thorax ET à l’abdomen.

  • Le traitement du thorax comprend les Plénitudes de la Stase du Sang et de l’accumulation des Mucosités.
  • Le traitement de l’abdomen comprend les Plénitudes et les Vides selon les zang concernés.

7.3 TROISIÈME RÈGLE

On doit toujours traiter l’endroit où se manifeste le xiongbi.

  • Si le Cœur est concerné, il est de toute manière traité systématiquement.
  • Si le Poumon est concerné, il est traité en plus.
  • Si le médiastin est concerné, son traitement se confond avec celui des zang abdominaux.

Ainsi :

  • En cas de xongbi cardiaque, on traite Cœur/Maître du Cœur + zang abdominaux.
  • En cas de xiongbi pulmonaire, on traite Cœur + Poumon + zang abdominaux.
  • En cas de xongbi médiastinal, on traite Cœur + zang abdominaux.

8.TRAITEMENT DES SYNDROMES

8.1 FORME CARDIAQUE PAR STASE DE SANG AU CŒUR

1e formule.

  • La manipulation est une dispersion ou une harmonisation.
  • Xinshu 15V, juque 14RM : association des points beishu-mu du Cœur qui régularisent le yin, le yang, le qi et le Sang, ce qui mobilise toute Stase.
  • Neiguan 6MC, ximen 4MC : mobilisent toute Stase de Sang de la poitrine.
  • Geshu 17V : mobilise la Stase de Sang.

Autre point :

  • Xuehai 10Rte : certains auteurs rajoutent ce point pour mobiliser la Stase de Sang.

2e formule.

  • La manipulation est une dispersion ou une harmonisation.
  • Xinshu 15V, juque 14RM : association des points beishu-mu du Cœur qui régularisent le yin, le yang, le qi et le Sang, ce qui mobilise toute Stase.
  • Jueyinshu 14V, danzhong 17RM : association des points beishu-mu du Maître du Cœur qui régularisent le yin, le yang, le qi et le Sang, ce qui mobilise toute Stase.
  • Neiguan 6MC, tongli 5C : les deux points luo dérivent le Sang stagnant des deux méridiens de l’élément Feu, ce qui lève la Stase et calme la douleur.
  • Certains auteurs associent systématiquement geshu 17V à jueyinshu 14V et xinshu 15V.

8.2 FORME CARDIAQUE PAR OBSTRUCTION DU YANG DE LA POITRINE

  • La manipulation est une tonification et un réchauffement de tous les points.
  • Traitement de l’obstruction du yang du Cœur.

Xinshu 15V, juque 14RM, danzhong 17RM : tonifient et réchauffent le yang du Cœur, ce qui mobilise pour lever l’obstruction.

  • Traitement du Vide de yang des Reins.

Guanyuan 4RM, qihai 6RM, shenque 8RM (moxas sur sel) : tonifient le yang des Reins, Racines du yuanyang, ce qui soutient celui du Cœur.

  • Traitement de la Rate et des Mucosités.

Fenglong 40E : transforme les Mucosités ce qui complète l’action des deux points précédents.

Zusanli 36E, sanyinjiao 6Rte : tonifient la Rate, ce qui lui permet de dissoudre les Mucosités.

Autres points :

  • La manipulation est une tonification et un réchauffement des deux premiers groupes et une harmonisation des deux derniers points.
  • Certains auteurs conseillent les trois points feishu 13V, jueyinshu 14V et xinshu 15V afin de tonifier l’Énergie par le Poumon, pour renforcer celle du Cœur ; le Maître du Cœur et le Cœur.
  • Shenshu 23V, mingmen 4DM : tonifient le yang des Reins.
  • Neiguan 6MC (rotation et va-et-vient perpendiculaire) : calme le shen et désobstrue le thorax.
  • Shenmen 7C : calme l’Esprit en cas d’anxiété et d’angoisse.

8.3 ÉCHAPPEMENT DU YANG DU CŒUR

Dans ce cas, il faut traiter l’urgence = biao et ben confondus.

  • La manipulation est une tonification et un réchauffement.
  • Guanyuan 4RM, juque 14RM, danzhong 17RM : tonifient le yang des Reins et du Cœur, ce qui remédie à l’échappement.
  • Baihui 20DM (réunion de tous les méridiens, du dumai qui régit le yang, ce qui l’ascensionne), xinshu 15V : ascensionnent et tonifient le yang du Cœur, ce qui remédie à échappement.
  • Baihui 20DM (vu et réunion de tous les Orifices), renzhong 26DM (réunion de tous les Orifices) : font monter le yang pur (ling) ce qui ouvre les Orifices (qiao) et rétablit la conscience.
  • Qihai 6RM, shenque 8RM (moxas sur sel) : tonifient le yang des Reins, ce qui soutient celui du Cœur.
  • Zusanli 36E : tonifie le qi acquis ce qui soutient le qi et le yang du Cœur.
  • Jueyinshu 14V, xinshu 15V : certains auteurs associent ces deux points pour tonifier le yang du Cœur.

8.4 TRAITEMENT DES SYNDROMES ABDOMINAUX

Vide de qi.

  • La manipulation est une tonification et un réchauffement de zusanli 36E, guanyuan 4RM, qihai 6RM et zhongwan 12RM ; une harmonisation ou tonification de sanyinjiao 6Rte.
  • Zusanli 36E, zhongwan 12RMsanyinjiao 6Rte : tonifient l’acquis de la rate et l’Estomac.
  • Guanyan 4RM, qihai 6RM : tonifient l’inné qui soutient l’acquis.

– choisir toujours zusanli 36E avec un ou deux autres points ;

– en cas de forme digestive du xiongbi, préférer toujours zusanli 36E et zhongwan 12RM. Ils sont les deux seuls points communs à la Rate et à l’Estomac, et favorisent la montée du pur et la descente de l’impur.

Stagnation d’Humidité et Humidité-Froid.

  • Comme il y a un Vide sous-jacent, il faut, soit disperser certains points et tonifier d’autres parmi les points du Vide de qi, soit harmoniser, afin de chasser ou assécher l’Humidité. En cas d’Humidité-Froid, il faut réchauffer.
  • Pishu 20V, yinlingquan 9Rte, zhongwan 12RM : assèchent l’Humidité de la Rate.
  • En cas d’Humidité-Froid, préférer zusanli 36E et zhongwan 12RM, et réchauffer les Reins.

Accumulation de Mucosités.

  • La manipulation est une dispersion en cas de Plénitude ; une tonification voire un réchauffement en cas de Vide, particulièrement du yang. Il s’agit de transformer les Mucosités.
  • Fenglong 40E : transforme les Mucosités-Glaires.

Stagnation du qi du Foie.

  • La manipulation est une dispersion qui mobilise la Stagnation de qi.
  • Qimen 14F, xingjian 2F, taichong 3F : mobilisent la Stagnation du qi du Foie.
  • Geshu 17V, xuehai 10Rte, qimen 14F, xingjian 2F, taichong 3F : mobilisent la Stase de Sang (pour les deux premiers) et la Stagnation de qi (pour les trois derniers) associée (la Stagnation de qi est cause de Stase de Sang).[1]
  • Nous considérons que geshu 17V et taichong 3F sont les points principaux.

Élévation du yang du Foie.

  • La manipulation est une dispersion qui abaisse le contre-courant (qini) et clarifie la Chaleur du Foie.
  • Baihui 20DM, fengchi 20VB, xingjian 2F, taichong 3F : les deux premiers points abaissent le contre-courant et les deux derniers clarifient la Chaleur du Foie.
  • Nous considérons que baihui 20DM et taichong 3F sont les points principaux.

Vide de yang.

  • La manipulation est une tonification et un réchauffement qui tonifie le yang des Reins et de la Rate.
  • Guanyuan 4RM, qihai 6RM, shenque 8RM (moxas sur sel) : tonifient le yang des Reins.
  • Zusanli 36E, zhongwan 12RM : tonifient le yang de la Rate.

Autres points :

  • Pishu 20V, shenshu 23V, mingmen 4DM, shenque 8RM (moxas sur sel) : on peut encore choisir parmi ces points pour tonifier le yang de la Rate et des Reins.

Vide de yin des Reins.

  • La manipulation est une tonification qui nourrit le yin des Reins.
  • Sanyinjiao 6Rte, taixi 3R.
  • Choisir systématiquement sanyinjiao 6Rte, car il tonifie en plus le qi de la Rate, et éventuellement taixi 3R.

Cœur et Reins n’ont pas d’échange.

  • Tonifier pour nourrir le yin des Reins.
  • Disperser pour clarifier la Chaleur du Cœur : tongli 5C, shenmen 7C.

Vide de Sang (Cœur et Rate).

  • Tonifier et réchauffer les deux premiers groupes pour nourrir et produire le Sang, tonifier le dernier point pour renforcer le qi qui commande le Sang.
  • Xinshu 15V, shenmen 7C : nourrissent le Sang du Cœur et apaisent l’Esprit.
  • Pishu 20V, zusanli 36E, zhongwan 12RM : tonifient le qi de la Rate et de l’Estomac pour produire le Sang.
  • Danzhong 17RM : renforce le qi et abaisse le contre-courant (qini).
  • Mingmen 4DM : tonifie l’inné des Reins Racines du Sang et le chongmai mère du Sang.

8.5 EN CAS D’ATTEINTE PULMONAIRE

  • La manipulation est une harmonisation ou une dispersion.
  • Feishu 13V, zhongfu 1P: association beishu-mu qui régularise le yin et le qi du Poumon, ce qui facilite l’élimination des Mucosités-Glaires et favorise la fonction d’abaissement.
  • Lieque 7P (luo du Poumon et Clé du renmai qui traverse le thorax), taiyuan 9P (shu-transport et yuan-Source polyvalent): régularisent le qi et éliminent les Mucosités-Glaires du Poumon.

[1] WANG (Xizhe), L’Obstruction Thoracique en Médecine Traditionnelle Chinoise, Forbach, Institut Yin-Yang, 2002.